Repartir de rien pour retrouver le plaisir de faire de la musique. C’est ce qu’a fait Daan en arpentant avec ses guitares les paysages désolés de l’arrière-pays catalan. Sur place, il chante, danse, écrit : il cherche la matière d’un futur projet, encore en chantier.

Accompagné dans cette odyssée par son ami le photographe Peter De Bruyne, l’image et le son ne tardent pas à s’entrecroiser. Naissent des paysages sonores composés et enregistrés en plein air pour la BO du documentaire “De Nada” de la cinéaste Christina Vandekerckhove. Ces expérimentations seront les prémices de ce qui allait devenir son nouvel album.

De “rien” est donc né “Nada”.

Cette manière peu usuelle d’écrire a, de façon surprenante, produit certains des travaux les plus organiques et directs de Daan. Écrit sans contexte, sans pression du public, même pas destiné à être entendu par d’autres, “Nada” était finalement trop beau que pour ne pas être partagé !

“Rien d’aussi beau que le silence pour recréer le son.”

(Daan)


Cinémarche asblMarcheCC-Wal-BXLTerre de Festivals